10, 11 & 12
avril 2024

À Lille, ICF Habitat Nord-Est mène la réhabilitation d’un collectif en mode expérimental

Nouvelles

À Lille, ICF Habitat Nord-Est mène la réhabilitation d’un collectif en mode expérimental

15-02-2024

Pour la rénovation de la résidence Javary à Lille, le bailleur social ICF Habitat Nord-Est s’est retrouvé confronté à des difficultés techniques lui imposant de recourir à une appréciation technique expérimentale (ATEx). Un défi aujourd’hui relevé. Focus sur ce retour d’expérience.

 

À quelques encablures de la gare Lille-Flandres, dans l’hyper-centre lillois, s’érige au pied de la voie ferrée la résidence Javary. Propriété du bailleur social ICF Habitat Nord-Est, cet immeuble est entré en pleine réhabilitation en 2021. Construit dans les années 1950, il compte aujourd’hui 94 logements en R+12, issus de transformations successives avec notamment une rénovation en 1990 avec, à l'arrière du bâtiment, une extension en construction ossature bois (COB).

 

L’heure d’un lifting en profondeur était donc venu pour remédier aux désordres des affres du temps, particulièrement sur l’enveloppe habillée d’un bardage ventilé en ardoise, qu’il a fallu au préalable désamianter. C’est justement sur l’extension arrière du bâitment que la problématique majeure s’est posée à l’équipe chargée des travaux menée par l'architecte Sébastien Lepère, du bureau d'études Maning et d'Eiffage, mandataire en co-traitance avec Sepic Nord. Parmi les points critiques, « il nous a fallu gérer des problématiques d'étanchéité, d'hygrothermie et de risque incendie », énumère Loris Poidvin, directeur développement et patrimoine d'ICF Habitat Nord-Est.

 

Avis technique

Surtout, les entreprises ont dû solliciter l'obtention d'une appréciation technique expérimentale (ATEx) auprès du CSTB pour valider le recours sur le COB arrière d'un parement en aluminium, la méthode se révélant une première sur un immeuble de 37 m de hauteur. Cette solution proposée en étroire collaboration avec l’industriel Myral a retenu l’attention des concepteurs pour sa légèreté, afin de réaliser l'isolation thermique par l'extérieur et remplacer l'ancien bardage amianté. « Pour une telle hauteur de façade, soit 32,50 m, nous n'avions pas d'avis technique sur COB », explique Julien Bagnard, directeur de Myral, fournisseur de la solution en aluminium et PVC posée en vêture sur tasseaux, avec laine de roche pour l’isolation. Validée à la suite d'études hygrothermiques et de tests air-eau-vent (AEV), l’ATEx a permis de réaliser les travaux sur l’ensemble du bâtiment dans un calendrier toutefois bousculé en raison de l’épidémie de Covid. Bon côté de cet aléa, Myral a entre-temps fait évoluer sa gamme, offrant ainsi un bardage composé à partir d’aluminium recyclée.

Ce chantier de relooking complet, qui permettra en outre de passer de l'étiquette énergétique C à B, doit ainsi s’achever au premier trimestre 2024 au terme d’un coût de 4,36 M€ TTC.

 

Rédaction : Julie Dumez

Actualités connexes

15-02-2024

Rénovation du parc, construction neuve, décarbonation… Pour Nordbat, Jean-Louis Cottigny, président de l’Union Régionale de l’Habitat Hauts-de-France, revient sur les grands enjeux qui mobilisent le monde du logement social sur notre territoire.

15-02-2024

La nouvelle génération de VMC double-flux de S&P France, DOMEO EVO, offre un confort et une qualité de l’air intérieur supérieurs.

15-02-2024

Les Scandinaves aiment être proches de la nature mais les cabanes et chalets neufs sont onéreux et nuisent à l’équilibre fragile des paysages sauvages. C’est pourquoi certains font le choix de micro-chalets, conçus par des architectes.

Ce site web utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience lorsque vous visitez ce site. En savoir plus sur les cookies