10, 11 & 12
avril 2024

À Saint-André-lez-Lille, Bouygues Bâtiment Nord-Est déroule un chantier vitrine en bois

Nieuws

À Saint-André-lez-Lille, Bouygues Bâtiment Nord-Est déroule un chantier vitrine en bois

17/11/2022

Le major Bouygues Bâtiment Nord-Est réinvente ses process pour construire, en bois, le futur siège régional de Dalkia à quelques kilomètres de Lille.

 

Pour les compagnons de Bouygues Bâtiment Nord-Est, c’est un changement radical de manière de faire, voire même de culture. Plus habitués à construire en béton, ils érigent depuis septembre 2021, l’un des plus grands chantiers en bois au nord de Paris.

Car c’est en bord de Deûle, sur le tout nouveau quartier Quai 22, sis sur l’ancienne friche de produits chimiques Rhodia, que Dalkia installera d’ici à l’été prochain son siège régional. Au programme, sur 7 600 m2, pas moins de 6 000 m2 de bureaux, un restaurant d’entreprise, des terrasses en gradin à chaque étage, 2 000 m2 de dalle plantée et une salle de sport, dessinée par les architectes lillois de GBL. Linkcity et Nhood interviennent en promotion, tandis que Projex et Ingébois opèrent en bureau d’études.

 

 

Un des plus grands chantiers en bois au nord de Paris

 

Pour accueillir les 600 collaborateurs du spécialiste du génie climatique, Bouygues Bâtiment Nord-Est réalise ici un véritable chantier vitrine, l’un des plus grands en bois au nord de Paris, pour un montant de travaux de 20 millions d’euros HT. Car le volume de bois mis en œuvre est conséquent avec près de 2 500 m2 de murs à ossature bois, 6 200 m2 de planchers et 280 m3 de poutres lamellé-croisé en épicéa. L’opération reste toutefois mixte, car la structure 100 % bois repose sur un socle en béton de deux étages accueillant 250 places de parking.

 

Perspective du nouveau quartier Quai 22 à St André lez lille. Crédit : GBLarchitectes

 

Démarche WeWood

 

“D’ici à 2030, Bouygues Bâtiment vise la réalisation de 30 % de ses projets en construction bois”, explique Thibault Wulstecke, responsable production du projet. “Pour cela, nous avons mis en place WeWood, une démarche à l’échelle du groupe pour former nos équipes à ces nouvelles manières de construire”. Une équipe interne a donc pour mission d’accompagner la transformation des process de construction. “Nous avons par exemple dû revoir nos schémas de conception, car le bois nécessite de réfléchir autrement et d’anticiper beaucoup plus”, détaille Thibault Wulstecke.

Ce que confirme François Leuliet, responsable production bois-béton-clos : “L’équipe travaux doit être mobilisée dès la phase de l’étude du projet”. Car la préfabrication ne doit souffrir d'aucune imprécision puisque perçage, taillage et soudures de pièces métalliques sont réalisés en atelier et impossible à reprendre ensuite sur le chantier.

 

Sous cette charpente, on retrouvera bientôt le restaurant d'entreprise avec vue sur Deûle. Crédit : Julie DUMEZ

 

Le numérique en soutien

 

Les compagnons de Bouygues Bâtiment Nord-Est ont donc, pour une majeure partie du chantier, remisé banches et toupies pour devenir assembleurs. Ce qui ne s’improvise pas ! Pour faciliter ces nouvelles méthodes, ils s’appuient sur le numérique. En flashant avec leur smartphone les QR codes disposés sur les éléments en bois, ils accèdent aux spécificités de montage, à la liste de la visserie associée ou génèrent automatiquement le kit de montage. Ce qui permet par ailleurs d’assurer une meilleure traçabilité du chantier puisque les informations de tous sont partagées en temps réel.

 

Autre avantage de la préfabrication, le gain de temps sur le chantier. Alors que la construction du socle en béton a pris neuf mois, seulement cinq mois ont suffi pour le montage de la structure bois. Et pour pousser un peu plus la démarche, une zone de préfabrication sur site a été mise en place pour l’installation des menuiseries. Ainsi, les murs à ossature bois arrivent montés en sortie d’usine et y sont déposés. Charge ensuite aux compagnons de fixer les menuiseries avant la surélévation finale. Soit un vrai confort et un travail plus sécurisé grâce à la suppression d’une pose en hauteur.

 

Aire de montage des menuiseries sur mur à ossature bois. Crédit : Julie DUMEZ

 

 

Légende photos :

1.Perspective du nouveau quartier Quai 22 à St André lez lille.

Crédit : GBLarchitectes

 

2.Perspective du nouveau quartier Quai 22 et du futur siège de Dalkia à St André lez lille.

Crédit : GBLarchitectes

 

3-4.Aire de montage des menuiseries sur mur à ossature bois.

Crédit : Julie DUMEZ

 

5. Sous cette charpente, on retrouvera bientôt le restaurant d'entreprise avec vue sur Deûle.

Crédit : Julie DUMEZ

 

6. Le prototype de test des différents bardages utilisés.

Crédit : Julie DUMEZ

 

Rédaction : Julie Dumez

Actualités connexes

17/11/2022

Anne Voituriez, également élue à la Métropole Européenne de Lille (MEL), forme avec Maxime Bitter, directeur général depuis mars dernier, le duo à la tête du bailleur social de la MEL. Ensemble, ils déclinent une feuille de route chargée qui doit faire la part belle à la rénovation d’un parc vieillissant de 35 200 logements.

17/11/2022

Des courbes dansantes qui véhiculent un message essentiel : célébrons les différences.

Ce site web utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience lorsque vous visitez ce site. En savoir plus sur les cookies

Cookies nécessaires (nécessaires au bon fonctionnement du site web)


N'accepter que les cookies sélectionnés | Effacer les paramètres