10, 11 & 12
avril 2024

L’habitat social passe au passif

Nieuws

L’habitat social passe au passif

15/12/2022

L’immeuble M03 de Vilogia des Grands Moulins de Paris, distingué.

 

À Marquette-lez-Lille, les Grands Moulins de Paris renaissent d’un passé déjà lointain. Ce château industriel, à l’abandon depuis 1989, protégé depuis 2001 au titre des Monuments Historiques, accueillera à terme 488 logements et commerces.

 

Une « écriture » architecturale pour répondre aux enjeux mémoriels, architecturaux, économiques...

Crédit photo Agence Maes

 

Parmi le programme, le bâtiment M03 de Vilogia se fond dans le plan masse tout en affirmant sa singularité contemporaine.

Il a reçu en avril dernier le Trophée Passi’bat 2022, catégorie Bâtiment Collectif Neuf.

 

Contemporain et ancien pour la réhabilitation des GMP

 

Pour le bailleur Vilogia, construire PassivHaus, est une conviction. 20 opérations correspondant à 600 logements, sont en déploiement dans toute la France affirmant la stratégie d’entreprise : « compétences et fiabilité, principe low-tech, sobriété énergétique, surcoût maîtrisé et limitation de la sinistralité » expose Pascal Vandenbussche, chef de projet technique chez Vilogia. Dans le cadre de cette reconversion de site historique, l’opération M03 (47 logements) a répondu aux contraintes architecturales imposées aux projets neufs,

en termes de gabarit, choix des briques, alignement… Le nouvel immeuble a accueilli ses premiers locataires en juillet 2022.

 

Le bâtiment se positionne dans la continuité des bâtiments historiques - Crédit photo Agence Maes

 

 

 

Intégration dans la plan masse - Crédit photo Agence Maes

 

Dans un contexte énergétique, gagnant-gagnant

 

La labellisation garantit les résultats de la performance. Pour Vilogia, c’est aussi une analyse sur le long terme (le coût global) : enveloppe thermique pérenne réduisant les opérations de maintenance, et surtout des opérations de réhabilitation futures limitées. Alors oui, cela a un coût, maîtrisé cependant, « 10 à 15 % plus cher que la RT 2012 » complète le technicien.


Pour l’occupant, les effets sont réels au niveau d’une facture d’énergie allégée, d’un confort de vie, thermique et acoustique amélioré : logement lumineux, suppression de l’effet de parois froides, filtration de l’air extérieur, triple vitrage, absence d’entrées d’air extérieur, isolation renforcée. Le recul des périodes de maintenance et de réhabilitation seront aussi de nature à apporter une certaine quiétude.      

 

       

Système énergétique réduit pour un bâtiment de plus de 2000 m²

 

Du côté des installations techniques : 2 chaudières gaz à condensation officient pour l’eau chaude sanitaire et le chauffage, une batterie hydraulique d’appoint (Pnom=65kW), et une centrale de traitement d’air double flux (80 % rendement) sans rafraîchissement d’air (by-pass d’été).

 

Rappelons ici, le principe de la construction passive, la puissance maximale de chauffage est inférieure à 10 kW/m² et les consommations en énergie primaire tous usages inférieurs à 120 kWh/m²/an. « Le passif représente un véritable rempart contre la hausse du coût de l’énergie et la précarité énergétique » complète Pascal Vandenbussche.

 

Simplicité et compacité

 

Quels enseignements pour le futur ?

 

Jusqu’à ce jour, peu de bouleversements dans l’acte de construire. Il y a la volonté de limiter le surcoût. Le système constructif recourt majoritairement au béton intégrant peu de biosourcé ou de bois. L’approche a été basée principalement sur la sobriété énergétique et le confort, prenant peu en compte l’approche environnementale et l’impact carbone. Depuis, la RE 2020 est entrée en application et Vilogia confirme son intérêt pour le PassivHaus en accentuant l’approche carbone dans chaque nouvelle opération certifiée.


Notre interlocuteur conclut « le bâtiment est en route vers la neutralité carbone avec le travail, ensemble, des acteurs : architectes, entreprises et industriels et le recours au biosourcé, bas carbone, bois… Il va falloir émerger ». La RE 2020 est déjà à l’œuvre.

 

Maîtrise d’ouvrage : VILOGIA
Maîtrise d’œuvre : Agence MAES architectes urbanistes
Bureau d’études : MODUO Energie
Entreprise Générale : Nord France Construction

 

 

ZOOM

- 47 logements pour 2807 m² de Shab - 20 T2 (52m²), 26 T3 (67m² moyen), 1 T4 (98 m²)

- Loyers entre 226€ et 557 €/mois

- Plafonds de revenus entre 16 800 à 27 998 € pour un couple

- Réunion publique et plaquette pédagogique remises aux locataires

- Prix de revient (honoraires et taxe foncière  compris) 9,6 M€ TTC

- Coût de construction : 1880 €HT/m² Shab

 

Performances RT 2012

Bbio 20 : -72 % par rapport RT 2012

Cep 5 usages : 40,5 kWhep/m² SRT 

RT 2012 – 41,3 %

 

Performances PassivHaus

Besoins chauffage : 10 kWh/m²/an

Puissance de chauffage : 10W/m²

Fréquence de surchauffe (> 25°C) : 1 %

Etanchéité à l’air : 0,45 vol/h

Consommation d'énergie primaire : 116 kWh/m².an

 

Rédaction par Christophe Tilmant

Actualités connexes

15/12/2022

À l’occasion du concours des Pyramides d’argent organisé par la Fédération des promoteurs immobiliers Hauts-de-France, Jean-Michel Sede, président et directeur général de Loger Habitat, revient sur les tendances du secteur de l’immobilier. Pour mémoire, la FPI Hauts-de-France représente 38 adhérents ayant réalisé quelque 5 740 logements en 2021.

15/12/2022

L’œuvre de l’architecte Carme Pinós, dont la carrière est longue et fructueuse, traduit une réflexion profonde sur l’objet architectural et son environnement.

Ce site web utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience lorsque vous visitez ce site. En savoir plus sur les cookies

Cookies nécessaires (nécessaires au bon fonctionnement du site web)


N'accepter que les cookies sélectionnés | Effacer les paramètres