10, 11 & 12
avril 2024

Avec le Triopolis, Aventim signe une réhabilitation-extension d’envergure

Nouvelles

Avec le Triopolis, Aventim signe une réhabilitation-extension d’envergure

21-12-2023

À Villeneuve d’Ascq, Aventim, le promoteur lillois, vient d’achever les travaux de rénovation du Triopolis. Réhabilité et agrandi, cet immeuble de bureaux des années 90 entame ainsi une seconde vie. Visite de cette opération auréolée d’une Pyramide d’argent par la Fédération des Promoteurs Immobiliers Hauts-de-France.

 

Triopolis se pose en nouveau signal urbain de l’entrée de Villeneuve d’Ascq

Crédit : Panorama Prod

 

Avec son porte-à-faux et sa vaste baie vitrée sur la ville, Triopolis se pose en nouveau signal urbain. Nous sommes à Villeneuve d’Ascq, à la croisée de la Rue des fusillés et du Boulevard de Tournai. Ce qui n’était il y a encore deux ans que deux bâtiments de bureaux classiques des années 90 est aujourd’hui un exemple en matière de réhabilitation. “On a essayé de pousser au maximum tous les curseurs de labellisation et le rendu esthétique”, se remémore Vincent Deren, directeur de programmes pour Aventim. Pour le promoteur lillois, il s’agit d’une première opération de cette envergure. En collaboration avec le cabinet d'architecture GBL Architectes, le bureau d'études Ingébois, Projex et LTA, l'idée d'une extension par surélévation se profile rapidement. “Tout convergeait à faire un seul ensemble”, appuie Vincent Deren. Une manière aussi de valoriser ce foncier dans un secteur recherché. Et faire passer l’ensemble de 3.100 m² SDP à 4.400 m² SDP. Désormais connectés, les deux bâtiments initiaux, en R+1 et R+2, atteignent maintenant le R3 grâce à une structure bois. Entre les deux, des escaliers jouent le rôle de rue intérieure et assurent les évacuations. Des ajouts qui ont, au préalable, nécessité des études structurelles et géotechniques poussées. “Nous avons vérifié la capacité des dalles de toiture de façon empirique, en mettant deux fois plus de charge que prévu avec l’extension, se rappelle Vincent Deren. In fine, nous avons renforcé un tiers des fondations et épaissi les semelles”.

 

Effet waouh garanti pour cette immense baie vitrée

Crédit : Julie DUMEZ

 

Chaque lot dispose d'un extérieur, un atout dans la qualité d'usage

Crédit : Julie DUMEZ

 

Structures renforcées et qualité d’usage

 

Des lieux historiques, il ne reste après curage que les bétons structurels et le parement en briques jaunes. Les intérieurs ont retrouvé leur première jeunesse. Aventim est notamment chargé de l’aménagement des bureaux d’Habitat du Nord. Le bailleur a choisi d’y relocaliser son siège dans une partie de l’élévation. De l’extérieur, aucun bruit ne filtre. Acoustique travaillée, isolation en laine de roche intégrée dans les murs à ossature bois laissés apparents et plancher technique participent à la création d’une ambiance de travail cosy. Comme ces sanitaires à la décoration soignée et communs aux différentes entreprises qui prendront bail, ou encore ces terrasses. “Chaque lot dispose d’un extérieur, revendique le directeur de programme. En coursive ou en toiture, elles confèrent indéniablement une qualité d’usage au lieu qui bénéficie en plus de la végétation des habitations voisines.

Côté performance, les certifications, BREEAM Very Good, E2C1, Wired Score Gold témoignent de la qualité de ces bureaux. La qualification BBC Effinergie rénovation -40 % atteste de plus que la partie existante réhabilitée dispose des mêmes performances que la partie neuve. Ce programme qui a nécessité près de 7 millions d’euros de travaux, s’est d’ailleurs vu auréoler en novembre dernier d’une Pyramide d’argent catégorie Rénovation-Extension-Réhabilitation, remise par la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) Hauts-de-France. Au terme de 15 mois de chantier, il a séduit Groupama en sa qualité d’investisseur, mais aussi Habitat du Nord, Diagnovie, Dassault System et une SSII pour y loger leurs salariés. Nul doute que les deux plateaux restants à commercialiser trouveront rapidement preneurs.

 

 

Les espaces avant et après surélévation ou comment refaire la ville sur la ville

Crédit : Aventim

 

Rédaction : Julie Dumez

Actualités connexes

21-12-2023

Paul Péchon, dirigeant de l’entreprise éponyme à Doullens, préside la CAPEB Hauts-de-France. Partenaire historique du salon NORDBAT, il évoque les enjeux qui mobilisent actuellement le monde de l’artisanat.

21-12-2023

STB MATERIAUX, producteur et distributeur de matériaux de construction, multiplie les initiatives en faveur de l’économie circulaire.

21-12-2023

C’est un programme conséquent que l’agence d’architecture CoBe a réalisé à Pau. Il s’agit de la construction de deux bâtiments de bureaux, de logements, d’espaces de formation, de locaux artisanaux, de services et de commerces. Le tout selon une ligne architecturale harmonieuse et des traits simplifiés. Un projet qui contribue activement au...

Ce site web utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience lorsque vous visitez ce site. En savoir plus sur les cookies